Livres

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Livres

Message par Lothi le Mer 18 Sep - 17:34

bon, j'ai fini, c'est vachement efficace.
la fin est un chouilla décevante, je ne saurais pas trop dire pourquoi mais je suis restée sur ma faim.
et je n'ai pas fait de cauchemar !

Lothi

Messages : 636
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Lothi le Ven 18 Avr - 9:36

Garcia Marquez est mort  Crying or Very sad 

Lothi

Messages : 636
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Ama le Ven 18 Avr - 11:01

Je suis un être inculte, mais je n'ai rien lu de lui. Un livre en particulier à avoir lu absolument?
avatar
Ama
Admin

Messages : 695
Date d'inscription : 12/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Lothi le Ven 18 Avr - 16:44

Ama a écrit:Je suis un être inculte, mais je n'ai rien lu de lui. Un livre en particulier à avoir lu absolument?

Cent ans de solitude : c'est son chef d'oeuvre, j'ai adoré ce livre (mais c'est long et touffu !).
Chronique d'une mort annoncée, très très bien et beaucoup plus court.

Lothi

Messages : 636
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par gil le Ven 18 Avr - 22:55

Pour Cent ans de solitude, dégote-toi l'arbre généalogique des personnages sur Internet, ça peut aider dans la lecture Very Happy

Et si tu vas l'acheter demain chez ton libraire préféré, ne lui en veux pas s'il ne l'a pas, son stock de Garcia Marquez a probablement été dévalisé aujourd'hui et il ne pourra avoir ses commandes avant la semaine prochaine, spa de sa faute rabbit 

(Stéphane est toujours vénère quand les écrivains meurent le jeudi à cause de ça, le dimanche soir c'est beaucoup plus pratique)

gil

Messages : 557
Date d'inscription : 22/10/2007
Age : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Ama le Sam 19 Avr - 8:52

gil a écrit:
(Stéphane est toujours vénère quand les écrivains meurent le jeudi à cause de ça, le dimanche soir c'est beaucoup plus pratique)


Lol!


Sinon, j'aimerai me dégoter une édition bilingue, mais là, je crois que ce n'est pas gagné.
D’ailleurs c'est nul que l'offre bilingue soit si limitée.

Franchement, c'est une bonne alternative quand on a pas le niveau suffisant pour lire aisément dans une langue étrangère, mais qu'on ne veut pas que la lecture vire à l'apprentissage du dico (qui n'est pas toujours suffisant pour comprendre le sens d'une phrase d'ailleurs).
avatar
Ama
Admin

Messages : 695
Date d'inscription : 12/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Lothi le Sam 3 Mai - 11:08

tout à fait d'accord avec toi, Ama, les éditions bilingues devraient être plus développées.

Je viens de lire le dernier John Irving, "A moi seul bien des personnages", que j'ai beaucoup beaucoup aimé, je le mets dans ses meilleurs livres (avec L'oeuvre de Dieu, la part du diable, qui est pour moi son chef d'oeuvre ; Le monde selon Garp ; Une prière pour Owen... En fait j'aime tout ou presque, chez Irving...). Un jeune du fin fond du Vermont se découvre bisexuel au début des années 60. On le suit jusqu'à aujourd'hui. C'est un vaste panorama de l'histoire des comportements sexuels et de leur perception au long du XXe siècle - le passage sur les années 80-90 prend aux tripes, la description des "années sida" dans les milieux gays new-yorkais...). Comme toujours avec Irving, ça traite des rapports familiaux, aussi, famille recomposée, secrets de famille, pression socio-culturelle... C'est vachement bien.
Bon, c'est du Irving, et certains détestent Very Happy Pour moi, c'est un auteur majeur, vraiment.

Lothi

Messages : 636
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Ama le Sam 3 Mai - 15:15

Tiens, c'est cool ça, en ce moment je cherche à lire un peu autre chose que de la sf et de la fantasy (parce que j'ai fait une grosse immersion).
Et là, tu me rappelles tout à coup, un auteur que j'ai beaucoup lu, mais auquel je ne pensais plus du tout.

Merci Lothi, je me note ça.
avatar
Ama
Admin

Messages : 695
Date d'inscription : 12/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Lothi le Jeu 2 Oct - 20:52

bon, je viens raconter ce que je lis, vu que je n'ai pas de blog, moi, ni facebook Very Happy
J'ai lu pas mal de trucs bien, mais rien de transcendant.
En vrac :
- Au nom d'André, de Martin Winckler ; c'est un plaidoyer pour la légalisation de l'euthanasie. C'est bien écrit, efficace ; la pirouette finale est un peu grosse, mais bon, c'est souvent le cas chez MW, et j'aime bien quand même.
- L'Eternel, de Joan Sfar (le dessinateur du Chat du Rabbin, de Petit Vampire, des Olives noires... et réalisateur de Gainsbourg, vie héroïque") ; une histoire de vampire, un peu longuet par moment mais bien, drôle, féroce, et sur le fond pas con du tout (la fin est assez poignante).
- Le 4e Mur, de Sorj Chalandon ; j'en suis sortie perplexe. Un metteur en scène de théatre, juif, mourant, convainc son meilleur ami de reprendre son projet de monter Antigone à Beyrouth en pleine guerre du Liban, avec acteurs juifs, chrétiens, chiites, sunnites, druzes. Ne croyez pas que c'est culcul, au contraire c'est totalement tragique et assez oppressant. Mais noir de chez noir. Il faut maîtriser le contexte (82, Sabra et Chatila...) pour tout comprendre.
- J'ai relu Le Baron perché, d'Italo Calvino, j'adore ce truc absurde.
- Arden, une des sources de Budapest Grand Hotel ; j'ai beaucoup aimé l'écriture et le fond.
J'en oublie plein, je reviendrai ressusciter le forum quand j'aurai retrouvé Very Happy

Lothi

Messages : 636
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Ama le Dim 16 Nov - 14:48

Delf a écrit:Bon j'ai pas eu le temps de lire tant que ça ces derniers mois, et ce que j'ai lu ne vaut pas plus que ca que j'en parle mais par contre en ce moment je lis un livre trop bien : "Les mille et une vies de Billy Milligan" de Daniel Keyes .

Un livre un homme qui possède plus de vingt personnalités, d'âge, de sexe et de caractère différents... je peux pas trop en dire plus, je crois que c'est Stéphane qui en avait parlé un jour  scratch  Gil , tu confirmes ?
En tout cas, je le dévore , c'est passionnant !   Very Happy



Fini hier soir.
J'ai eu un peu de mal à accrocher pendant la première partie, mais ensuite, j'étais vraiment scotchée, les (les) personnage(s) est (sont) vraiment attachant(s).
Une vision de l'intérieur sur la "folie" ça ouvre des horizons, je trouve.


Je viens de découvrir qu'il existe une suite.
Ca tombe bien, j'étais bien frustrée de laisser Billy là où il en etait à la fin du livre.

Donc, je vais me procurer "les mille et une guerres de Billy Milligan".
avatar
Ama
Admin

Messages : 695
Date d'inscription : 12/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par gil le Mer 14 Jan - 16:13

Alors cette suite sur les vies de Billy? Very Happy

Moi, vu que j'ai que ça à foutre, je me suis remise à dévorer comme au bon vieux temps. Autant mettre à profit toutes ces semaines passées à la maison Rolling Eyes
Donc voici le compte-rendu de mes dernières lectures, ça fera un peu travailler mon ciboulot :

L'Alphabet de flammes, de Ben Marcus
Un récit apocalyptique dans lequel les gens tombent malade et meurent dans d'atroces souffrances à cause de la parole des enfants, devenue toxique. L'histoire est racontée par le héros du livre, qui va chercher désespérément un remède à cette calamité. Obsédé par le langage, ses origine, ses formes, ce roman qui avait tout pour plaire m'a surtout rappelé mes années de prépa Very Happy Où on nous enseignait que les textes littéraires n'étaient finalement que des réflexions sur la littérature, sur la forme, mais surtout pas vecteurs d'un message quelconque (oui même la littérature engagée Evil or Very Mad ).
En gros c'est un roman très bien écrit, construit, chiadé, mais tellement froid et dénué d'émotions. Et pourtant, parfois, c'est gore! Les descriptions de la maladie sont assez crues...
Steph avait adoré, mais moi il ne m'en restera pas grand-chose. Je ne serais pas étonnée que l'auteur soit un fan de Beckett (son héros s'appelle d'ailleurs Samuel, comme lui).

Motel Blues, de Bill Bryson
Prêté par Del Razz (d'ailleurs tu me diras, si tu veux que je te le renvoies, sinon je te le rendrai à la première occasion)
Un road-trip réjouissant à travers l'Amérique (profonde)! Enfin, réjouissant... surtout pour le lecteur, mais pas trop pour le personnage qui au fil de son périple, nous donne avec sarcasme une vision bien désabusée de son pays.
C'est vraiment drôle (mention spéciale au passage sur les chansons à la mexicaine qui passent en boucle sur la radio dans les Etats du Sud... là j'ai vraiment rigolé).

La Liseuse, de Paul Fournel
Un petit roman sans prétention qui m'a été offert par mes collègues, sympa Wink C'est un clin d'oeil à notre boulot puisque l'intrigue se déroule dans une maison d'édition. L'éditeur se retrouve un jour à devoir travailler avec une liseuse dans les mains au lieu de ses manuscrits papier. Mais qu'est-ce-qu'on va bien pouvoir faire avec ça?
Plutôt sympa et bien écrit, et quand on a déjà gueulé "ouais mais le numérique c'est dla merde, rien ne remplacera jamais le papier d'abord", on se reconnaît forcément là-dedans Very Happy

Bad Girl, de Nancy Huston
Une sorte d'autobiographie assez noire, l'auteure s'adresse au foetus qu'elle était, non désirée, plus ou moins abandonnée, et raconte l'histoire de ses parents et ancêtres. Comme toujours chez Nancy Huston, les questionnements sur la conciliation de la maternité avec la possibilité de créer, la généalogie et ce qui se transmet par elle, sont des thèmes obsédants, peut-être encore plus dans ce texte-là. J'ai bien aimé, mais peut-être que je l'ai lu trop vite, je suis un peu restée sur ma faim.

Pas pleurer, de Lydie Salvayre
Ce roman a eu le prix Goncourt l'année dernière. Le cadre est la guerre d’Espagne, vue par une vieille dame qui raconte à sa fille son vécu des années 36-39 (elle avait 15 ans à l’époque). Le style est souvent très savoureux et enlevé, coloré, avec des « hispanismes » à foison (parfois je me suis dit que ça pouvait dérouter ceux qui n’avaient jamais fait d’espagnol par contre). Et entrecoupant ce « parler autochtone » de la vieille dame, une voix narrative plus neutre, racontant la guerre du point de vue de Bernanos (ex-sympathisant des franquistes qui a fini par en dénoncer les crimes). J’ai beaucoup aimé. Je l’ai lu sur les conseils de mon père (c’est un peu l’histoire de notre famille, ma grand-mère aurait pu être cette héroïne) et j’ai vraiment accroché, surtout à cette langue un peu loufoque qui mélange le français et l’espagnol. Beaucoup d’émotion, et n’en déplaise au titre, j’ai pleuré… un peu Razz

Confiteor, de Jaume Cabré
Bon celui-là je l'ai lu y a des mois, mais faut quand même que j'en parle, parce que c'est une somme... Un roman nébuleux et labyrinthique, qui commence comme une autobiographie, mais où le récit peu à peu se perd entre plusieurs époques-phares de l'histoire de l'Europe : Inquisition, Allemagne nazie, dictature espagnole... le point commun à toutes ces époques, autour duquel s'articulent les 700 et quelques pages : un violon, celui du narrateur. Pourquoi? Je ne vous le dirai pas Razz
Le genre où on se dit pendant 100 pages "GRRR mais où il veut en venir avec son monastère du Moyen-Age maintenant, là on était dans les années 50". Il faut s'accrocher, parce que c'est réellement envoûtant. Une de mes plus belles lectures.

gil

Messages : 557
Date d'inscription : 22/10/2007
Age : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Ama le Mer 14 Jan - 20:54

gil a écrit:Alors cette suite sur les vies de Billy? Very Happy
Putain, j'ai oublié de l'acheter!!!
J'ai pas du trouver ce que je voulais à ce moment là.
Merci de m'y faire penser!!




gil a écrit:Pas pleurer, de Lydie Salvayre

Tu me fais envie là.
C'est aussi l'histoire de mon grand-père.
avatar
Ama
Admin

Messages : 695
Date d'inscription : 12/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par gil le Jeu 15 Jan - 13:50

Ah oué? Toi aussi tou as dou sang iberico? Razz Je savais pas...
Il venait d'où ton papy?
Moi mes grands-parents vivaient en Catalogne, pas très loin de la frontière, ils ont fui en France vers la fin de la guerre civile, le reste de leur famille est resté vivre en Espagne.

gil

Messages : 557
Date d'inscription : 22/10/2007
Age : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Ama le Ven 16 Jan - 0:02

Le mien venait de Galicie, mais il est parti vivre au Maroc (colonie espagnol à l’époque) jusqu'à ce que lui, ma grand-mère et leurs enfants viennent en France dans les années soixante.
Un des ses frères est parti en Amérique du sud mais je ne me souviens plus où exactement, et le reste de la famille est restée en Espagne.
avatar
Ama
Admin

Messages : 695
Date d'inscription : 12/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par gil le Mar 17 Mar - 12:38

Je continue mes lectures...

Némésis, de Philip Roth
Premier roman de Philip Roth que je lis.
Une épidémie de polio fait des ravages sur les enfants dans une petite ville des Etats-Unis, au coeur de l’été (bouillant) 1944. Le prof de gym et responsable du terrain de jeux, apprécié des enfants, la droiture morale incarnée, se fait un devoir de lutter contre la panique qui gagne les familles, de protéger les enfants de la maladie elle-même...
Un roman sur le besoin et l’impuissance à trouver une cause, un sens, aux grandes tragédies de l’existence, et son rôle à jouer là-dedans. Et aussi sur les affres de la culpabilité et cette bonne conscience qui sait vous torturer quand vous pensez que vous n’avez pas pris la bonne décision (cet aspect-là est très bien rendu).
J’ai trouvé le récit captivant, j’aime beaucoup le style en plus, sans fioritures mais posé, précis. C’est un livre qui parle du hasard, de la quête désespérée de sens, du « pourquoi la mort », « pourquoi les horreurs dans le monde », et pourtant, point d’atermoiements métaphysiques, pas de « tricotage » abstrait pseudo-philiosophique à deux balles, juste une histoire, concise, et très bien construite.

L’Océan au bout du chemin, Neil Gaiman
Le dernier roman (je crois de l’auteur). Très onirique, fantasmagorique, beau mais sans l’humour et le côté un peu décalé qu’on pouvait trouver dans Neverwhere (je compare avec celui-là car c’est le seul autre que j’ai lu).

Le complexe d’Eden Bellwether de Benjamin Wood
Passionnant, j’ai beaucoup aimé. Ca m’a beaucoup rappelé Le Maître des illusions (ça ne m’étonnerait pas que son auteur l’ait lu aussi) : une histoire façon « thriller psychologique » qui se déroule dans le milieu étudiant élitiste de Cambridge.
Si vous l’aviez aimé, vous aimerez ce livre-là.

Arto Paasilinna, Le Meunier hurlant - Petits suicides entre amis - La Cavale du géomètre
J’ai lu les trois parce qu’ils étaient édités dans un même recueil intitulé « Pauvres diables ». Vraiment drôle, c’est plein de situations cocasses dont on se demande jusqu’où l’auteur va bien pouvoir les pousser… Et ça va assez loin Very Happy
Petits suicides entre amis en particulier est un vrai régal!

Les boulevards de ceinture de Modiano
J’ai trouvé ça très bien écrit, mais pas très passionnant… me suis un peu fait chier Very Happy

gil

Messages : 557
Date d'inscription : 22/10/2007
Age : 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Livres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum